Huile ou crème : quelle différence d’efficacité ?

Stars des salles de bains, huile et crème sont souvent employées indifféremment. Pourtant, leurs propriétés cosmétiques n’ont pas grand-chose en commun. Plus pénétrantes, plus riches et plus actives : les huiles sont de précieuses alliées pour accompagner votre rituel minceur et préserver la beauté de votre peau.

huile-creme-cosmétique

Huile et crème : une différence de galénique

  • Une huile est, par définition, une substance 100 % lipidique. Elle est donc constituée exclusivement de gras et ne contient pas d’eau.
  • Une crème est un mélange homogène de corps gras (notamment des huiles) et d’une phase aqueuse. C’est ce qu’on appelle une émulsion.

Toutes les huiles ne se valent pas

Les huiles et graisses que vous retrouvez en cosmétique peuvent être de trois types :

  • minérales: ce sont des substances dérivées de la pétrochimie (paraffine liquide, vaseline).
  • végétales: composées de triglycérides, elles sont obtenues par pression des graines ou des fruits ou par extraction à l’aide de solvants (huile d’argan, huile de bourrache, etc.).
  • animales: elles sont de moins en moins représentées dans la sphère cosmétique (huile de vison, huile de squale).

huile-cosmétique

Les huiles minérales sont les plus courantes dans la cosmétique conventionnelle. Leurs molécules sont toutefois trop grosses pour être absorbées par la peau. Elles se contentent donc de rester à sa surface, où elles forment une pellicule occlusive. Seules les huiles végétales et animales peuvent réellement pénétrer la peau, ce qui leur confère des propriétés cosmétiques beaucoup plus intéressantes.

Chez Lytess, nous avons choisi les huiles végétales pour nos cosmétotextiles. Elles sont fixées sous une forme microencapsulée à même la fibre de nos vêtements minceur.

Les crèmes hydratantes : beaucoup d’eau et peu d’actifs

creme-cosmetique

Les crèmes hydratantes classiques, comme votre crème de nuit ou votre crème amincissante, sont généralement des émulsions huile dans eau (H/E), aussi dites à phase continue aqueuse. Retenez qu’elles renferment une proportion majoritaire d’eau dans laquelle sont dispersées des gouttelettes d’huile. Si vous êtes curieuse, sachez que leur formulation suit le schéma suivant :

  • de l’eau (de 60 à plus de 80 %)
  • un complexe de corps gras et de lipides (environ 20 %)
  • des émulsionnants, pour permettre au gras et à l’eau de se mélanger
  • des humectants, pour attirer et retenir l’eau (acide hyaluronique, glycérine, etc.)
  • des principes actifs (seulement 1 ou 2 %), qui confèrent à votre crème ses propriétés
  • des conservateurs, indispensables en raison de la présence d’eau
  • des additifs (parfum, colorant, agent de contrôle de la viscosité, etc.) censés améliorer la sensorialité du produit fini.

Zoom sur la fonction barrière de la peau

Votre peau est recouverte d’une barrière lipidique relativement imperméable. Cette particularité physiologique joue un rôle déterminant dans ses modalités d’interaction avec une huile ou une crème.

On a tendance à l’oublier, mais la peau est avant tout un bouclier protecteur. Elle régule les échanges entre votre organisme et l’extérieur, dans un sens comme dans l’autre. Pour ce faire, la surface cutanée est dotée d’un revêtement étanche qui vous protège des agressions physiques, biologiques et chimiques. Cette fonction barrière est principalement assurée par deux éléments :  

  • le film hydrolipidique : mélange d’une fraction lipidique (sébum) et d’une phase aqueuse (sueur). Il recouvre la surface de la peau et lui confère son pH acide. Il remplit également un rôle occlusif : il freine l’évaporation de l’eau remontant par diffusion des couches profondes (le derme) jusqu’aux assises supérieures de la peau.
  • la couche cornée (ou stratum corneum) : il s’agit de la couche la plus superficielle de votre peau. Elle est formée d’un « mur » de cellules mortes réparties sur plusieurs strates et constituées de kératine, une protéine hydrophobe (qui ne peut pas interagir avec l’eau). Cette imperméabilité est renforcée par le liquide dans lequel baignent ces cellules : le ciment intercellulaire, composé de lipides (céramides, acides gras, cholestérol).  

Les modalités d’action d’une crème : une humidification de surface

peau-cosmetique

Que se passe-t-il lorsque vous appliquez une crème sur votre peau ? Comme elle se compose majoritairement d’eau, une partie de sa progression est bloquée par la nature lipidique de la barrière cutanée. Elle est donc vouée à progressivement s’évaporer. Ce phénomène est ralenti par l’action combinée des agents humectant et des huiles, qui piègent temporairement une petite portion d’eau au niveau de la couche cornée et donnent un aspect repulpé à la peau. À la fin de la journée, il ne reste généralement qu’un très léger film protecteur.

Et les actifs, alors ? Ils sont entraînés par la phase continue de l’émulsion (l’eau, dans le cas d’une crème classique) et restent, avec elle, au contact de la couche cornée. Leur concentration évolue à mesure que l’eau s’évapore : leur absorption est à son maximum dès qu’ils arrivent à saturation dans l’eau. C’est seulement à ce moment-là qu’ils parviendront à se dégager de leur véhicule pour pénétrer la peau.  

L’huile : une bioaffinité optimale avec le tissu cutané

Certaines huiles végétales ont la particularité d’être composées d’acides gras très proches des lipides constitutifs de la surface cutanée. Contrairement à l’eau, elles sont donc capables de s’immiscer plus profondément dans les différentes couches de l’épiderme.

En se faufilant dans ces strates, les acides gras des huiles végétales renforcent la barrière anti-déshydratation de la peau : ils reconstituent la phase grasse du film hydrolipidique et comblent les éventuelles carences lipidiques du ciment intercellulaire. En somme, les huiles végétales sont indirectement hydratantes, puisqu’elles régulent la perte en eau par évaporation. Ce sont d’excellents émollients, qui laissent la peau douce et souple.

 huile-cosmetique

Cette affinité des huiles avec les lipides cutanés facilite le transit des actifs qu’elles transportent avec elles. Leur structure chimique est donc particulièrement intéressante dans la formulation de cosmétiques minceur, qui doivent atteindre des couches profondes pour être réellement efficaces. Vous commencez à comprendre pourquoi on préfère les huiles ?

Les huiles végétales : des substances actives à part entière

Les huiles végétales ont un autre atout : ce sont des principes actifs à elles seules. Elles ne se contentent pas de véhiculer les principaux actifs du soin cosmétique dans l’épiderme. Elles en apportent d’autres dont elles sont naturellement pourvues et qui leur confèrent des propriétés spécifiques.

Ces substances actives sont contenues dans la fraction insaponifiable des huiles végétales. Il s’agit principalement de :

  • caroténoïdes, précurseurs de la vitamine A
  • tocophérols, notamment la vitamine E
  • phytostérols, l’équivalent du cholestérol végétal.

huiles

Une huile végétale contient jusqu’à 3 % d’insaponifiables. Ce taux grimpe à 15 % pour le beurre de karité ! Hormis sa consistance, il a les mêmes propriétés que les huiles végétales. Vous le retrouverez dans plusieurs de nos sous-vêtements amincissants, comme le Corsaire confort minceur ou le Shorty dentelle amincissant ventre plat.

Lytess : les huiles au service de votre ligne

Les huiles végétales sont à la base de nos solutions minceur. Elles sont associées à des principes actifs anti-cellulite, drainants ou encore tonifiants, puis encapsulées dans des enveloppes de polymères qui préservent durablement leurs qualités nutritives. Combinées à nos textiles techniques, elles agissent sur les zones qui vous complexent pour détoxifier, lisser ou raffermir votre peau. En toute simplicité !

Explorez nos modèles de vêtements et sous-vêtements minceur et offrez-vous les bienfaits d’une sélection rigoureuse d’huiles et de beurres végétaux. Tous sont reconnus pour leur haute teneur en nutriments et leur excellente affinité avec la peau. Parmi nos favoris :

  • l’huile d’amande douce : très émolliente, elle est au cœur de l’action hydratante de la plupart de nos produits.
  • l’huile de noyau d’abricot : riche en oméga-6, elle est réputée pour sa grande capacité de pénétration.
  • le beurre de mangue : réserve d’acides gras essentiels et d’antioxydants, il dispose de propriétés relipidantes très appréciées dans le soin des peaux sèches.

 


Vous aimerez aussi